Du soleil
Des paysages magnifiques
Un parcours au top
Une équipe de choc
Un relais féminin vainqueur
Des sourires
Des embrassades
Un public extra
Des rencontres
Des financiers de la Maison du Biscuit de Sortosville en Beaumont (enfin… dont je n’ai pas beaucoup vu la couleur !!)

Prenez tout ça, rendez-vous au bout du Monde (ou presque), et faites le triathlon de Cherbourg… Émotion garantie !!! Prêts ??

dsc_6165

Ville arrivée du Tour de France 2016 : On y revient !! Eh oui, Le Grand Départ 2016 dans la Manche a vu l’arrivée de sa deuxième étape à Cherbourg… S’il a fait plus beau le 11 septembre dernier, les organisateurs des triathlons du Cotentin ont venté dans leur communication, un parcours vélo empruntant quelques kilomètres de la deuxième étape du Tour. Sportivement, l’argument peut intéresser quelques-uns, mais le plus important dans tout ça, c’est qu’en fait, ces quelques kilomètres du Tour, et donc du triathlon M de Cherbourg, offrent un panorama magnifique sur la mer, et des difficultés assez intéressantes. Le Landemer est un endroit incroyable aux couleurs spectaculaires (surtout sous le soleil !!)

La plus grande rade d’Europe (seconde au Monde) : Attractivité touristique certaine, ici la rade nous intéresse car, si la natation de ce triathlon M (soit 1500m) se nage dans la mer, pas de panique, pas de vagues à l’horizon. L’eau salée sera le seul désagrément 🙂 attention à ne pas boire la tasse !!

20160911_13122114

Le soleil : Ok bon ça on ne peut pas le prévoir… Mais tout de même, en deux ans de participations, les conditions étaient incroyables ! Grand soleil, pas trop chaud, un peu de vent. Le cocktail parfait. Une journée vraiment agréable notamment pour le public qui vient encourage ses triathlètes. D’ailleurs, le public est nombreux à ce triathlon (peut-être dû au fait que la météo était bonne vous me direz…) Enfin bref ! On croise les doigts pour l’an prochain car ces deux dernières années étaient parfaites !20160911_154723.jpg

Photos et vidéos : On ne vient pas faire un triathlon pour ça bien sûr, mais on apprécie toujours quand on aperçoit quelques photographes sur les routes du triathlon, voir même une caméra, et qu’après l’épreuve on garde quelques souvenirs de nos (quelques) heures de souffrance. En plus, ils distribuent une carte postale avec ses temps aussitôt l’arrivée ! C’est la seule fois que j’ai vu ça, et c’est vraiment sympa. Tu te balades avec ta petite carte postale, tu compares ton temps avec les copains… C’est plus convivial qu’une liste agrafée à un panneau et tout le monde qui vient s’y masser pour voir son classement.

Une équipe de choc : Bon là on n’est plus dans le cœur de l’organisation du triathlon de Cherbourg, mais, mon club de triathlon de Saint-Lô ayant des affinités avec ce club du haut de la Manche et sa belle organisation du début du mois de septembre, se déplace toujours en masse pour ce triathlon. Plusieurs épreuves : une distance XS le matin, un kids triathlon à midi, un triathlon M en début d’aprèm… Cette année le club de Saint-Lô a aligné pas loin de 40 triathlètes sur ces différentes épreuves. Une belle armada d’athlètes, mais surtout une belle bande de copains, et ça, ça n’a pas de prix !! Le parcours est tel qu’on se croise entre le vélo et sur la course à pied, alors on s’encourage 🙂 et puis des fois on se double (sans rancune les gars… ^^ !!!) C’est chouette chouette chouette !

20160911_150711

Un relais féminin de guerrières : Le relais c’est le top !! Franchement tous les triathlons devraient proposer l’option relais ! Cette année il y avait 29 équipes de relais au départ de ce triathlon distance Olympique!! Exceptionnel !!! Le principe ; chacun sa discipline ; un nageur, un cycliste, un coureur… Pas besoin d’être triathlète ! On rassemble les potes, on détermine la discipline phare de chacun, et on se lance ! C’est simple, convivial et accessible à tous. Et puis on y va pour se faire plaisir ! Personnellement, je n’avais pas envie de me faire violence sur un 10km à pieds mais j’avais très envie de m’arracher en vélo pour notre équipe. Notre poisson Gégé avait elle envie de se faire plaisir sur ces 1500m de natation, et notre coureuse Marielle de prendre part à un beau 10K sans pression. Résultat, on n’a laissé aucune chance aux autres relais féminins et on est montées sur la plus haute marche du podium.

dsc_6475

Avec un vrai bonheur à l’arrivée : celui d’avoir pris part avec la plus grande passion, à cette 11e édition des Triathlons du Cotentin (et d’avoir explosé mon record chrono sur un vélo en clm individuel, accessoirement).

20160911_153156